Actualité

décès de Pierre Pincemaille (12 janvier 2018)

Un orgue électronique au Vatican !!! (29 décembre 2017)

Suite à l'utilisation d'un orgue numérique pour les célébrations télédiffusées de la Basilique St Pierre, Une pétition a été lancée « Appel pour l'orgue à tuyaux dans la Basilique Saint Pierre »

Vous pouvez contribuer en ajoutant votre signature.

http://chn.ge/2mcXmZD

Plus de 6000 signaturesont été récoltées en trois jours.

L'objectif est d'atteindre 7 500 signatures 

Voici le texte de la lettre ouverte

Lettre ouverte

Au Préfet de la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements

Crémone, 5 janvier 2018

Votre Éminence,

L'installation d'un « orgue numérique » dans la Basilique St Pierre au Vatican, le Temple le plus important de la chrétienté, a suscité un sentiment d'incrédulité parmi les musiciens, les constructeurs d'instruments de musique, les historiens de l'art, ainsi que tout le monde de l'orgue, en Italie et en Europe.

Ce substitut d'orgue, imitant dans les formes la console d'un vrai orgue, ne reproduit qu'avec maladresse, et sans aucune chance d'y parvenir, la sonorité de l'instrument authentique.

C'est pour cela que son utilisation dans le cadre de la Basilique St. Pierre ne convient absolument pas à la dignité de ce Temple ni de l'Église, qui a toujours promu au cours des siècles la meilleure production artistique que ce soit dans le domaine de la peinture, de la sculpture, de l'architecture ou de la musique, en contribuant à éduquer et à former le sens esthétique des croyants et des non-croyants.

La présence d'un instrument électronique dans la Basilique papale peut se rapporter, à notre avis, à une manifestation de la décadence culturelle de notre époque. Elle renonce au vrai en le remplaçant par une fiction.

Les prises de position du Magistère de l'Église sont nombreuses au sujet de l'importance de l'Art et de la Beauté comme instruments essentiels pour la célébration du culte réservé à Dieu. Nous aimons rappeler, à titre d'exemple, un concept sur lequel Sa Sainteté le pape Paul VI s'était exprimé il y a maintenant cinquante ans à l'occasion de l'homélie prononcée lors de la Messe des Artistes, célébrée le 7 mai 1964 dans la Chapelle Sixtine.

Dans ce discours, il faisait référence à l'erreur d'employer « des substituts, de l' « holographie », de l'art pauvre et à bon marché », en renonçant ainsi, pour des raisons de contingence, à « accomplir des œuvres grandes, belles, nouvelles, dignes d'être admirées ».

Il est triste aujourd'hui de constater que, à peine à un demi-siècle de ce discours très inspiré, on ait recours de nouveau à un subrogé pour « imiter » l'art qui peut le plus susciter des émotions profondes et des mouvements qui élèvent l'âme vers Dieu : la musique.

Au-delà des motivations qui ont amené à introduire et à utiliser l'instrument électronique à la Basilique papale, et malgré les exigences liturgiques complexes de la Basilique St Pierre, il nous est difficile de croire qu'il ne puisse pas exister une solution différente, laquelle ne préconiserait pas l'exclusion, complète ou partielle, de l'orgue à tuyaux en faveur de son substitut électronique.

En tant que constructeurs et restaurateurs d'orgues à tuyaux, nous avons l'occasion de rencontrer partout dans le monde des communautés - grandes ou petites - de chrétiens qui font face à des efforts souvent très importants pour doter leurs églises de véritables orgues à tuyaux.

Dans ce contexte, nous sommes attristés d'apprendre que, justement dans la Basilique papale, il ait été fait un choix qui semble affirmer l'inutilité de tels efforts.

C'est pour cette raison que l'Association des Facteurs d'orgues Italiens se fait porteuse d'une initiative vouée à la sensibilisation du monde de la culture en Italie, afin que celui-ci exprime son désarroi face à la présence d'un substitut du vrai instrument musical dans la Basilique papale. Nous souhaitons que ce regret parvienne aux responsables des célébrations liturgiques de la Basilique St. Pierre, mais également à ceux de toutes les églises catholiques.

En même temps, les promoteurs de cette initiative souhaitent offrir leur disponibilité pour définir une méthode efficace afin d'identifier des solutions différentes, cohérentes avec ce qui est affirmé au numéro 120 de la Constitution sur la musique Sacrée Sacrosantum Concilium, pour que aussi et surtout dans l'Archi-Basilique papale de St. Pierre on estime « hautement, dans l'église latine, l'orgue à tuyaux comme l'instrument traditionnel dont le son peut ajouter un éclat admirable aux cérémonies de l'Église et élever puissamment les âmes vers Dieu et le ciel ».

Confiants en l'écoute que Votre Éminence voudra bien réserver à notre appel, nous vous prions de bien vouloir agréer l'expression de notre très profond respect.